AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Désormais, merci d'envoyer un MP (soit via Alan, soit via Chaat ou via Sealiah) pour que l'on vous ajoute dans une chambre. Vous ne pouvez pas la choisir, sauf si vous expliquez pourquoi vous voulez réellement vous retrouver dans telle chambre.
Nous recherchons activement et en priorité des Hunters. Alan
Les fiches pouvoirs viennent d'être ajoutées et elles sont obligatoires ! Vous devez créer et remplir celle de votre personnage !

Ayant beaucoup trop de personnages dans les Immortals et pas assez dans les autres catégories, les Immortals sont fermés temporairement ! Nous vous demandons donc de privilégier les Magical Creature, les Hunters, les Paranormal et les Magician ! Merci ! :D Alan

Partagez|

Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 347
Age : 21
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Lun 2 Mai 2016 - 16:01


Comment sais-tu cela ?!

Un soupire. C’était complètement mort aujourd’hui. Chaat posa ses fesses sur le bord de la chaise et s’adossa au siège, formant ainsi un triangle avec la chaise. Il regarda le plafond, les mains mêlées sur sa poitrine avant de fermer les yeux et d’expirer fortement. Dehors, on entendait les grillons se frotter les pattes, on entendait les oiseaux chanter et les arbres danser avec le vent. Il aurait aimé aller dehors, profiter du soleil et des probables nouvelles proies qu’il aurait pu se faire si facilement. Il se lécha les lèvres, imaginant le festin qu’il aurait pu avoir. Il soupira, déçu. Il était de garde. Il n’avait pas le droit de sortir de cette pièce. Il était comme enfermé dans son propre lieu de travail. Il soupira encore, les yeux toujours fermés. Immédiatement, la seule chose dont il avait envie, c’était d’aller se promener sur l’herbe verte du parc de Sekuen, laissant ses pattes s’accrocher sur les monticules de terre. Il sourit, imaginant cela. Cela aurait vraiment été le pied. Mais s’il y avait eu une urgence pendant ce laps de temps, on lui aurait tiré les oreilles. Il souffla un « Niah niah niah » en faisant la grimace et se repositionna correctement la chaise puis se tourna sur celle-ci de façon à avoir le dossier sous ses coudes. Il fit des gestes avec ses mains alors qu’il réfléchit.

_ Mais en même temps, si je sors, je vais m’occuper un peu de moi, ça changera. C’est vachement difficile de savoir ce qu’il faut faire… Si jamais il y avait un élève qui débarquait comme ça, sans prévenir et qui pissait le sang ? Non non ! Ça va pas se passer comme ça ! Hors de question !

Il se leva de sa chaise, tournant autour de celle-ci, la main sur le menton.

_ Et puis ! Ils sont grands ! Ils ont tous des pouvoirs de malades, doit bien y en avoir quelques uns qui possède de la magie !

Il s’ébouriffa les cheveux, pesant le pour et le contre du fait de rester enfermé dans cette pièce.  Il se rassit sur la chaise, se calmant, reprenant alors la même position qu’au début. Il ferma de nouveau les yeux. Clairement, il n’avait pas envie de rester là et pourtant… Si le Suprême le voyait dehors, il savait qu’il se ferait peut-être, non clairement, engueuler. Il n’avait pas envie de s’attirer les foudres du directeur. Il soupira, une troisième fois. Cela faisait dix minutes que le Suprême était sortit de l’infirmerie, dix minutes qu’il lui avait dit qu’il était de garde car il sentait que quelque chose n’allait pas, dix minutes qu’il était assit sur cette chaise, pleurant pour pouvoir sortir. Dix minutes qui lui avaient semblé tellement longue. Il se leva encore, cherchant quelque chose à faire en attendant, espérons le, que quelqu’un vienne le voir. Il n’avait pas envie de passer son après-midi seul. Il n’avait pas envie de passer l’après-midi dans cet endroit. Il regarde son bureau et voit une feuille administrative. Il la porte à ses yeux, lisant les textes présents sur ces pages. Il grogne. Il fallait qu’il fasse un rapport concernant le dernier blessé de Sea. Il grogne encore. Il lui en faisait vraiment voir de toutes les couleurs. Des rapports, des rapports… Il l’avait presque oublié tiens. Rageusement, il claqua sa main contre son bureau et laissa tomber les feuilles.

_ Ça me saoule !





________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumactif.com/t669-chaat-passe-la-porte-du
Gaïa S.Anderson
Mutant Spieces
Mutant Spieces
avatar
Messages : 17
Localisation : Partout
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: L'âge de la terre
Armes :
Surnom: L'émeraude
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Jeu 5 Mai 2016 - 2:09



Nouvelle rencontre
Il est temps à présent que je me dirige vers mon lieu de travail. Je dois faire la connaissance de mon beau frère et collègue après tout. La conversation avec Sealiah m’a fait beaucoup de bien. Je suis heureuse d’être près de lui. La solitude ne me sied pas vraiment. Je marche tranquillement en direction du bâtiment principal de Sekuen. C’est très grand. Le jardin est ravissant. Je pense me plaire dans cet endroit. Je suis certaine d’avoir une existence paisible ici. Je ne peux plus m’occuper uniquement des humains, j’ai envie de me dévouer à mes enfants les plus proches. Après tout, je suis plus proche des Enfants Magiques que des humains. Je pourrais facilement me faire passer pour une magicienne, ou un mélangeur. Je n’aurais donc aucun mal à m’adapter.

Je traverse donc le parc et arrive devant la grande porte principale que j’ouvre sans hésitation. Je m’élance dans le hall et monte les escaliers avec tenue. Je me suis renseignée bien entendu et sais que l’infirmerie se trouve au troisième étage du bâtiment. Ce n’est pas un endroit pour les handicapés avec tous ces escaliers. Heureusement que personne n’a de jambes amputées ici, cela deviendrait difficile à gérer. Je suis fière d’avoir fait qu’ils guérissent à des vitesses impressionnantes. J’aurais peut être dû faire la même chose avec les humains, mais les connaissant à présent, cela aurait été un inconvénient pour la nature. Alors je ne regrette rien.

J’arrive enfin au troisième étage et marche en silence dans le couloir pour atteindre l’infirmerie. Je me stoppe devant la porte et écoute un instant. Darragh est là, comme prévu. Les présentations pourront se faire, je suis contente. J’observe la porte. Il grogne. J’hausse un sourcil. Il grogne encore. Je tends la main et ouvre doucement la porte, et m’avance en silence pour être dans son encadrement. Il frappe violemment le bois et « balance » toute la paperasse au sol.

- Ça me saoule !

« Saoule » ? J’hausse encore un sourcil. J’apprends des termes tous les jours. Habituellement, c’est le langage de Sealiah qui me maintient un peu à la mode. Mais j’avoue détester ce que devient le langage des hommes. Plus le temps passe, plus ils détériorent leur langue. Je m’avance et me penche pour ramasser les papiers, les lisant rapidement. Des rapports. Je retrouve d’ailleurs souvent le nom de mon frère… Je pousse un soupire. Cela ne m’étonne pas. Je regroupe toutes les feuilles, me redresse et les frappe doucement sur le bois du meuble pour les aligner. Je pose doucement et proprement le dossier sur le bureau.
Feat Chaat

Code de Frsoty Blue de Never utopia

________________________



Avec lui:
 


Je parle en : #990033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 347
Age : 21
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Ven 6 Mai 2016 - 14:46


Comment sais-tu cela ?!

L’énervement, la tristesse, la frustration. Voilà ce que ressentait Chaat au plus profond de lui-même. Tout le monde avait le droit de sortir, et lui, il était coincé, enfermé dans cet endroit. Parfois, il aurait voulu ne jamais prendre ce poste d’infirmier. Mais, quand il voyait l’épanouissement dans lequel il était, il ne pouvait être que content. Il soupira fermant les yeux. Mais en réalité, ce qui ne marchait pas, c’était Sealiah qui foutait le bordel dans ses affaires. Ils avaient beau être ensemble, ils avaient beau s’aimer, il l’énervait toujours quand il se battait. Il allait devoir remplir un pu***n de formulaire. Pourquoi le Suprême avait-il demandé ça aussi ? « Vous comprenez Monsieur Chaat, si on venait à me demander des comptes sur une blessure ou un problème avec un élève, j’aurais son dossier sous la main, ses fiches sanitaires et je n’aurais pas besoin de courir après vous pour vous demandez les faits. C’est pour vous et me faciliter la tâche. » Maiiis biiien suuur… Chaat soupira de nouveau.

La pièce devient étrangement silencieuse. Il reprend sa respiration, légèrement énervé. Il n’arrive pas à vouloir faire autre chose. Il n’arrive pas à penser que ce foutu dossier doit être rempli. Il ferme les yeux, un instant, tentant vaguement de se calmer de nouveau. Mais rien, toujours pareil. Il frappe de nouveau le bureau et lance un « me*** » à peine audible. Il s’installe rapidement à son bureau, les yeux fermés. Il les ouvre d’un coup, sentant une présence étrangère dans son bureau. Il se redresse, se lève et regarde autour de lui. Aux pieds du bureau, une demoiselle, les cheveux entièrement vert, se tient, ramassant les papiers qu’il venait de faire tomber. Il soulève un sourcil. Qui est-elle ? Qu’est ce qu’elle fit là ? Elle se lève, pose les papiers sur la table et reforme le dossier en tapant les pages sur le bois. Il lève sa main vers le haut en formant une grimace avec son visage. Mais sérieusement ?

_ Oye ! Excuse-moi, mais tu fais quoi là ?

Elle venait d’entrer dans son infirmerie, sans toquer, sans prononcer un mot. Chaat, qui était déjà quelque peu énervé, se sentit encore plus irrité de tant de manque de respect. Il ferma les yeux un instant, serrant les poings pour ne pas commettre d’impair et les rouvrit sur la jeune femme. Elle n’avait pas d’expression sur le visage, juste du neutre. Chaat ne comprenait pas. Elle venait d’entrer, comme si elle avait été chez elle, et elle ne réagissait absolument pas à ce que venait de lui demander Chaat. Il soupira, se calmant doucement. Il fit le tour du bureau, s’asseyant à même le bois, devant elle, les jambes croisées, le coude sur le genou. Il la détaillait. Il ne l’avait jamais vu. Clairement, elle venait d’arriver. Il reprit son calme et pencha la tête sur le côté. Il se devait de l’être. Il ne pouvait pas péter des câbles, comme ça devant des gens. Il devait être présentable, sérieux. Tenir son rôle. Il esquissa un sourire.






________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumactif.com/t669-chaat-passe-la-porte-du
Gaïa S.Anderson
Mutant Spieces
Mutant Spieces
avatar
Messages : 17
Localisation : Partout
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: L'âge de la terre
Armes :
Surnom: L'émeraude
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Lun 9 Mai 2016 - 18:00



Une gaffe
Darragh est énervé. Je peux le certifier. S’il croit que son « me*** » était discret il se trompe totalement. Il se rassied à son bureau et je me dirige vers les feuilles éparpillées pour les ramasser. Il se lève, ayant surement remarqué ma présence. Je me lève pour ranger correctement tous ses rapports pendant qu’il me regarde. Il lève la main en signe de salutations, je pense, et je me tourne vers lui.

- Oye ! Excuse-moi, mais tu fais quoi là ?

Je le fixe un instant. Il m’a l’air à fleur de peau. Est ce mon petit frère qui le met dans cet état ? Cela ne m’étonnerait pas, je connais Sealiah, il peut être difficile parfois. Cela me rappelle, quand il était petit, il essayait de me tuer alors que j’étais sa seule compagnie. J’avais du mal à le comprendre à cette période. Mais ce n’était pas si compliqué que ça finalement, il est la mort, il tue. Il s’agit de sa logique d’existence.
Darragh ferme ses yeux et ses poings qui je fixe. Veut-il me frapper ? Ou autre chose ? Se serait dommage. Je n’ai pas l’intention de ranger toute l’infirmerie. Il se déplace pour se mettre devant moi quelque vingtaine secondes seulement après sa question. Il n’a pas l’air très patient aujourd’hui. Il m’observe, penchant la tête et attendant ma réponse. Il esquisse un sourire. C’est beaucoup mieux. Je préfère les sourires.

- Pardonne moi. Je rangeais juste les dossiers que tu avais fait tomber. Je suis Gaïa Anderson, ta nouvelle collègue.

Je tends la main dans un geste amical. J’espère qu’il n’y aura pas de problèmes. Il est le petit ami de mon frère, j’espère vraiment m’entendre avec lui. Les problèmes familiaux, je ne pense plus être capable de les gérer. Je veux me détendre et prendre soin de mes enfants. Je tends toujours ma main, dans la courte attente qu’il la prenne. Je pense que j’ai fait une première mauvaise impression. J’aimerais me rattraper et détendre un peu l’atmosphère. Mais je me connais…je risque grandement de faire des gaffes…

- Enchantée Darragh.

Et en voilà une… Je me tends légèrement. Mince. Sealiah m’avait dit de l’appeler Chaat… Pourquoi faut-il que cela sorte tout seul. Il risque de poser des questions. Comment vais-je répondre sans dire que Sealiah est la mort…? Il faut que je me contrôle.
Feat Chaat

Code de Frsoty Blue de Never utopia

________________________



Avec lui:
 


Je parle en : #990033


Dernière édition par Gaïa S.Anderson le Mar 29 Mai 2018 - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 347
Age : 21
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Jeu 26 Mai 2016 - 0:21


Comment sais-tu cela ?!

Tenir son rôle, tenir son rôle, tenir son rôle… Au fond, il représentait les adultes de l’établissement. Il représentait la santé et le bien être des élèves. S’il s’agissait d’une élève, il ne pouvait pas lui faire subir ses sautes d’humeurs. Il ferma les yeux, un instant, s’appuyant un peu plus sur sa jambe. Il se fit mal, enfonçant son coude dans sa cuisse et supporta la douleur qui le réveilla un peu. Il expira longuement. Elle s’était relevé et le premier truc qui l’avait frappé, c’était sans nul doute la couleur de ses cheveux : du vert. Voilà qui n’était pas commun du tout. Il n’avait encore jamais vu cette couleur dans les cheveux d’une personne. Etrangement, cela l’apaisa. Il se posa immédiatement beaucoup de questions sur cette personne : D’où venait-elle ? Était-ce une couleur naturelle ? Que faisait-elle là ? Pourquoi n’avait-elle pas frappé pour entrer ? Toutes des questions qu’il s’était posé avec un calme retrouvé. Elle s’excusa, utilisant le tutoiement. Pas que cela dérange beaucoup Chaat, mais il ne la connaissait pas, ne savait même pas son prénom. Il pencha la tête sur le côté, écoutant la suite de son discours. Elle rangeait juste les dossiers qu’il avait fait tomber ? Il se mit à rire doucement, pas méchamment, mais nerveusement. Puis, elle annonce son identité. Gaïa… Chaat réfléchit un instant… Comme la divinité de la terre ? Il trouvait cela très jolie. Il se contenta de sourire, attendant qu’elle termine de parler et cela ne tarda pas. Quand elle lui annonça qu’elle était sa nouvelle collègue, il perdit son sourire et ouvrit grand les yeux. Pardon ? Il n’en revenait pas. Il se leva d’un coup s’approchant d’elle et prit ses mains dans les siennes.

_ Oh Dieu merci !

Il retrouva son sourire et se mit à rire franchement. Il allait avoir de l’aide. DE L’AIDE ! Il n’en revenait pas… Non. Clairement. Il ne voulait cependant un peu au Suprême qui ne lui avait rien dit alors qu’il venait de quitter son bureau il y’a de cela une dizaine de minutes. Il se rassit doucement sur le bureau, prenant une position en tailleur à même le bois. Il regarda sur le côté, observant l’ancien bureau de Stu Pot. Il avait la relève. Il ferma les yeux, un sourire aux lèvres. Il se souvient qu’elle tendait la main pour le saluer. Il se jette sur sa main, la secouant vivement. Sa colère s’est envolée, sa frustration est partit. Il ne voit plus que la libération, il ne voit plus que l’aide qu’elle va pouvoir lui rendre. Puis, elle parle. Il se fige. Il la regarde, les yeux grands ouverts. PARDON ?! Étrangement, la colère qui était partit venait de revenir au grand galop. PARDON ?! Elle venait de l’appeler par son prénom. Son vrai prénom ! Une seule personne est au courant… Sea… Il s’arrête, soupire violemment et se recule.

_ Comment tu sais ça ?

Il se met immédiatement sur la défensive. Il se recule, se collant de nouveau au bureau.

_ Qui es-tu ?

Cette demoiselle qui allait maintenant partager son quotidien savait déjà comment il se prénommait. Il avait peur de ce qu’elle pouvait bien savoir d’autre. Au fond, ce qui lui faisait le plus trembler c’était les autres informations qu’elle pouvait avoir. Que savait-elle de lui ? Il montre légèrement son croc, les lèvres et les yeux plissés, le cœur battant un peu plus vite qu’à l’accoutumé.





________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumactif.com/t669-chaat-passe-la-porte-du
Gaïa S.Anderson
Mutant Spieces
Mutant Spieces
avatar
Messages : 17
Localisation : Partout
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: L'âge de la terre
Armes :
Surnom: L'émeraude
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Ven 5 Aoû 2016 - 18:16



Frère et soeur
Je me présente poliment pour qu’il puisse connaître un minimum ma personne et il attrape mes mains d’un geste vif. Je sursaute légèrement, mon visage laissant apparaître une très légère expression de surprise et il remercie le Seigneur absent… Il avait tant besoin de moi ? Je lui serais peut être utile c’est sûr mais… il est seulement infirmier. Sealiah ne fait quand même pas tant de carnages…non ? Je suis soudain un peu inquiète. Je pensais que Sealiah s’était calmé. Suis-je idiote…il s’est calmé. Il n’y a pas de morts ! Juste des blessés. C’est du travail mais c’est mieux que rien. Darragh me lâche et s’assoit en tailleur sur le bureau. Drôle de façon de s’asseoir. Oh. Cela doit être son côté félin ! J’en profite donc pour le saluer correctement et je fais cette gaffe… Sealiah va encore vouloir me tuer malgré lui…
Son amant me sert donc à nouveau la main et je suis crispée. J’attends le moment où il se rendre compte de ce que j’ai dit par mégarde.
Il se fige et me fixe avec de grands yeux. Seigneur…Rafael aide moi…j’aimerais me cacher dans un trou. Comment vais-je me sortir de ça…? Il va comprendre. Je le sais. Il faut que je trouve une excuse en omettant la véritable identité de Sealiah. Chaat, oui c’est comme cela que je dois l’appeler. Chaat ne sait pas que son petit ami est le Cavalier de la Mort. La Mort personnifiée.

- Comment tu sais ça ?

Toujours aucune expression ne se dépose sur mon visage et je l’observe, distraite. Mon cerveau cherche une excuse, une explication logique et pas trop étrange. Il recule et mon cœur se serre. Très belle rencontre avec mon beau frère…

- Qui es-tu ?

Je suis une imbécile. Maintenant, il faut que je répare mon erreur. Pour mon existence à Sekuen et pour mon frère. Et puis, il y a juste une ou deux choses que je ne peux pas lui dire. Je ne peux pas lui dire que Sealiah est la Mort. Si je lui dis que je suis sa sœur aînée, je ne peux donc pas révéler mon identité non plus. Que c’est compliqué…

- Je suis la sœur aînée de Sealiah. Il m’a beaucoup parlé de toi.

Ce n’est pas vraiment la vérité. Ça me tue (…) de mentir mais je n’ai pas vraiment le choix maintenant. Et puis, c’est vrai que Sealiah se confie à moi. Malgré lui. Cela m’amuse beaucoup d’ailleurs ! Même si ça ne se voit pas, il le sait. On se chamaillait souvent.

- Pardonne moi, il m’avait dit de t’appeler Chaat. Mais je t’ai appelé par ton vrai prénom par mégarde. Je ferais en sorte de ne pas recommencer. Excuse moi.

Bien. J’espère que cela suffira et qu’il sera moins méfiant en apprenant que je suis la sœur de son Ami. Enfin, j’espère. Je m’attends à tout. Mais ce serait génial qu’on oublie rapidement cette histoire et que Sealiah lui dise rapidement qui il est ! Ça me pose problème à moi aussi maintenant ! Comment vais-je pouvoir expliquer mes capacités maintenant… Il faut que je m’inspire d’une espèce que j’ai crée.
Feat Chaat

Code de Frsoty Blue de Never utopia

________________________



Avec lui:
 


Je parle en : #990033


Dernière édition par Gaïa S.Anderson le Mar 29 Mai 2018 - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 347
Age : 21
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Dim 27 Mai 2018 - 2:04


Comment sais-tu cela ?!

Dans son infirmerie, tout était parfaitement organisé. Il avait beau être seul, il se préparait au jour où le Suprême chercherait du renfort pour l’aider à gérer tout ce beau monde qui ne cherchait souvent qu’à se bagarrer. Il ne lui était pas passé un jour sans que son infirmerie soit vide. Cela était impossible. Entre Roku qui cherchait des noises à quiconque lui demandait, Yû qui tentait désespérément de défendre tout le monde, Sea qui… nan, en fait, c’était lui le pire… Il frappait et envoyait tout le monde à l’infirmerie pour avoir une excuse de voir Chaat. Il soupira en pensant à la veille ou il avait passé deux minutes avec celui qui venait de se faire frapper et 2 heures dans les draps de l’infirmerie avec Sea. Il regarda un instant sa marque sur son poignet et sourit. Il était à la fois heureux et triste. La porte s’ouvrit. Et alors qu’il ramassait un dossier, tout tomba par terre. Ses putains de fiches sanitaires à la con. Il jura entre ses dents. Le Suprême voulait absolument qu’il s’encombre de papier récapitulant tout ce qui avait pu se passer avec un élève. Puis, alors qu’il s’énervait tout seul, la porte s’ouvrit et une femme aux cheveux verts entra, sans dire mot. Elle l’observait juste. Elle se pencha pour ramasser les dossiers qu’il venait tout juste de faire tomber par terre. Puis, elle se présenta. Gaïa. Etrange nom, cela sonnait comme divin. Mais pas divin dans le sens magnifique, plutôt au sens théologique du terme.

Puis, elle prononça un mot que seul deux personnes sur cette terre pouvaient connaitre, Sea, et lui. Elle prononça son prénom. Son vrai prénom. Il ouvrit les yeux de surprise. Que… Que… Il s’énerva en lui demandant comment elle pouvait bien savoir cela ! C’était un secret ! Pas que son nom soit réellement important mais plutôt qu’il ne l’avait dit qu’à Sea et qu’il avait imaginé que celui-ci ne le dirait à personne comme si cela avait été leur petit secret. Il marmonna dans sa barbe, grinça des dents. Tant pis pour l’apparence ! Son premier réflexe fut de lui demander qui elle était. Comment pouvait-elle savoir cela ? Avait-elle un lien avec son frère ? Elle ne semblait pourtant pas aussi folle que lui. Elle semblait même confuse, comme si elle avait fait une grosse connerie. Elle ajouta qu’elle était la sœur ainée de Sea. En entendant cela, Chaat n’eu d’autre réflexe que de tomber lourdement dans sa chaise de bureau. Sea avait une sœur ?! Mais pourquoi ne le savait-il pas ? Il était quand même son compagnon ! Lié pour la vie et à jamais par un lien fort fait dans le sang ! Et il ne savait même pas qu’il avait de la belle famille… Qu’est ce que ça allait être ensuite… ? Un père caché qui débarque pour lui faire la morale ? Une tante sortie de nulle part qui veut juste prendre des nouvelles ? pu****… Il ouvrit la fenêtre dans un mouvement de poignet. Les volets claquèrent contre les murs et il croisa les bras contre le plan de son bureau. Une belle sœur… Il avait finalement de la famille. Il pouffa doucement, jaune. Elle s’excusa ensuite, promettant de ne pas recommencer. Il s’en foutait royalement. Son nom n’était pas un secret d’état non plus. Mais il allait en toucher deux mots ce soir à Sea tout de même. Il agita sa main devant lui vers le bas pour lui signifier de laisser tomber.

_ Ҫa m’est égal… Mais apprendre que j’ai une belle sœur là, de ta bouche et pas de celle de Sea, ça me trou quand même. Il abuse.

Il avait croisé ses bras contre sa poitrine et fermé les yeux un instant. Il avait complètement laissé tomber son masque de gentillesse forcé. Il était redevenu Chaat. Il avait juste envie de retourner dans sa chambre, d’attraper Sea et de lui demander des explications. IL avait envie de croire la jeune femme, cela ne l’aurait même pas étonné de la part de son blond. Absolument pas le moins du monde d’ailleurs. Mais il aurait voulu l’embrouiller pour ne pas l’avoir su avant.

_ Bon, bah, enchanté belle sœur. Darragh, Chaat, comme tu veux. Mais ça reste entre nous.






________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumactif.com/t669-chaat-passe-la-porte-du
Gaïa S.Anderson
Mutant Spieces
Mutant Spieces
avatar
Messages : 17
Localisation : Partout
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: L'âge de la terre
Armes :
Surnom: L'émeraude
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Lun 28 Mai 2018 - 0:08



Informations délicates
Il est vraiment déconcerté et peiné. Ce que je comprends tout à fait. Il doit sûrement penser que Sealiah l’a trahit ou quelque chose qui y ressemble un peu. Ce n’est pourtant pas le cas… La seule raison pour laquelle je me suis trompée, est due à son vrai nom et la date de sa mort écrites au dessus de sa tête. Et bien n’entendu ce n’est pas écrit « Chaat » ; alors son surnom m’est sortit de l’esprit. Je m’excuse. Je ne peux malheureusement pas le lui expliquer après avoir avoué être la grande sœur de son compagnon. Ce serait encore pire que cette gaffe concernant son nom.

La sœur de mon Ami est la Vie. Mais alors, qu’est-il vraiment, lui ?! Et hop, me voilà dans de beaux draps… Je soupire… Pourquoi fallait-il que je gaffe… ? Surtout en voyant son visage peiné en apprenant quelque chose qu’il aurait aimé entendre de quelqu’un d’autre… Je ne peux plus faire machine arrière à présent. Si mon visage pouvait transmettre mes sentiments comme autrefois, il sentirait surement à quel point je regrette d’avoir parlé. Ce n’était pas à moi de le faire, et j’en suis parfaitement consciente.

- Ҫa m’est égal… Mais apprendre que j’ai une belle sœur là, de ta bouche et pas de celle de Sea, ça me trou quand même. Il abuse.

Il croise les bras et je continue de le fixer avec intérêt. Je l’ai peut être mis dans cet état par erreur mais je reste très heureuse de rencontrer mon beau frère et d’enfin pouvoir voir quel genre de personne il est. C’est quelqu’un de bien et je suis heureuse qu’ils se soient croisés.

- Bon, bah, enchanté belle sœur. Darragh, Chaat, comme tu veux. Mais ça reste entre nous.

Je hoche la tête, souriant intérieurement. Certes, un nom est peu important mais, le sentiment qui persiste dans son coeur n’aurait pas dû se fier un chemin. Tout cela reste donc de ma faute.

- Je me contenterais donc de Chaat. Mais je souhaite quand même dire quelque chose pour apaiser ce sentiment que tu as actuellement. Certes, il ne t’a pas parlé de moi. Mais sache que notre relation est très complexe. Nous sommes, la plupart du temps, très éloigné l’un de l’autre et il n’avait aucune connaissance de mon arrivée à Sekuen. Je l’ai surpris il y a à peine quelques heures.

Je m’approche de la fenêtre pour regarder en direction du Flower Joker et sourit très légèrement en me souvenant de sa réaction. De la surprise dissimulée, comme je pouvais m’en attendre de lui. Sea n’a jamais été quelqu’un qui laisse ses émotions transparaitre sans problèmes. Pour lui, les émotions telles que la surprise, l’amour et la peur sont des faiblesses. Car elles mènent toutes vers des pertes potentielles. Enfin, c’était le cas il y a de ça quelques décennies.

- Il n’a tout simplement pas eu le temps de t’en parler parce que jusqu’à maintenant ce n’était pas nécessaire. On s’est souvent évité.

Je tourne mon regard vers lui et tente de lui faire un sourire qui se voit à peine. J’espère que je l’aurais rassuré au moins un peu. Après tout, il ne s’agit pas non plus d’un manque de confiance mais d’informations tellement importantes et délicates qu’elles sont difficiles à aborder.
J’espère que tu te rends compte que c’est le moment ou jamais Sealiah.
Feat Chaat

Code de Frsoty Blue de Never utopia

________________________



Avec lui:
 


Je parle en : #990033


Dernière édition par Gaïa S.Anderson le Mar 29 Mai 2018 - 0:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 347
Age : 21
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Lun 28 Mai 2018 - 2:03


Comment sais-tu cela ?!

Une belle sœur sortit de nulle part. Un copain qui ne dit pas tout. On se croirait presque dans les feux de l’amour… Pourquoi pensait-il à cette vieille série pourrie ? Il ne savait, mais cela eu le don de le faire rigoler dans sa barbe inexistante. Il observa Gaïa qui l’observait également. Ils se regardèrent donc un instant puis Chaat ajouta que cela lui était égal de savoir si elle savait, ou non, son vrai prénom. Il se sentait un peu trahit par son amant. Il se sentait comme nu devant Gaïa à présent. En la regardant, il avait le pressentiment d’être totalement à découvert. Il avait l’impression qu’elle savait tout de lui alors que lui ne savait absolument rien d’elle. C’était très frustrant. Cela lui prenait au fond des tripes. Il inspira à fond et s’installa un peu mieux dans son fauteuil. Il invita sa nouvelle collègue à s’asseoir en lui désignant la chaise juste devant son bureau.

Sur le bureau de Chaat, on pouvait voir quelques dossiers soigneusement entassés sur le coin supérieur droit, des dossiers d’élèves sans aucun doute. En haut, au centre, une petite plaque digne des commissaires américains avec écrit « Chaat » en doré. Juste à côté, un pot à crayons et une pile de feuille. Au plus proche de lui, un dessous de main sur lequel était griffonné des éléments anatomiques. Il s’ennuyait au moment où il les avait dessinés. Et quand il observa de plus près le dessin, il remarqua une faute énorme dans l’assemblage de ce système digestif. Par réflexe, tout en continuant de regarder sa belle sœur, il prit un crayon papier dans son pot et griffonna par-dessus pour tenter de rectifier son erreur. Il entendit, de plus, Gaïa, ajouter qu’elle se contenterait de Chaat. Il était plutôt content qu’elle ne l’appelle pas par son vrai prénom. Cela lui évoquait trop de souvenir, trop de mauvais souvenir dont il ne voulait pas se rappeler. Bref, il secoua doucement la tête pour se mettre à penser à autre chose. Elle regarde par la fenêtre comme si elle cherchait quelque chose. Chaat tente de suivre son regard pour déterminer ce qu’elle peut bien chercher mais ne trouve rien. Il se reconcentre sur elle et écoute ce qu’elle a à dire sur le fait que ce ne soit pas Sea qui lui ai annoncé la bonne nouvelle d’avoir une famille. Un sourire naquit sur son visage : une famille… Il avait une famille… Cela lui faisait vraiment bizarre de penser ça. Quand il pensait que ses parents avaient été tué par son frère quand il était encore tout jeune et que maintenant, il avait une belle sœur… Cela lui faisait tout drôle, il n’aurait pu décrire ce sentiment étrange qui régnait à présent dans sa tête. Sea n’était donc pas au courant de sa venue ? Il ne se parlait pas ? Relation étrange.

_ Ah ok ! Je comprends mieux… Mais c’est étrange car je sentais que Sea me cachait des choses mais à chaque fois que j’essayais de lui en parler, il tournait le sujet pour que ça parte complètement ailleurs… Ҫa faisait déjà trois fois que j’essayais de savoir. C’était donc peut-être toi dont il voulait me parler ! Enfin, j’espère qu’il ne me cache rien d’autre ! [Il se tut un instant] Pourquoi vous vous évitiez ? Vous étiez fâchez ?

Il avait rit d’un rire léger et fluide sur la première partie de son intervention. Puis il avait penché la tête sur le côté pour être plus attentif à la future réponse de sa belle soeur. Il avait continué de griffonner sur son dessous de main pendant qu’ils parlaient, et maintenant, une oreille et son intérieur avait prit place près du système digestifs rectifié plus tôt. Il espérait ne pas découvrir d’autres squelettes comme on dit, dans les paroles de Gaïa. Cela lui aurait fait très mal. Il allait lui en toucher deux mots ce soir avant le coucher…
 




________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumactif.com/t669-chaat-passe-la-porte-du
Gaïa S.Anderson
Mutant Spieces
Mutant Spieces
avatar
Messages : 17
Localisation : Partout
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: L'âge de la terre
Armes :
Surnom: L'émeraude
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson Lun 28 Mai 2018 - 23:53



La vérité
Je tourne mon regard vers lui et tente de le rassurer tout en disant ce que je peux lui dire sur moi. Malheureusement, je ne peux pas lui parler de ce que je suis dû au secret de Sealiah. Je lui souris doucement, il va falloir que je fasse extrêmement attention à quels mots je choisis. Soudain, je sens une partie de moi s’approcher doucement, je tourne mon regard vers la fenêtre et aperçoit un petit papillon rouge. Sealiah. Je le fixe et souris doucement. Je parle à ton Ami. Et franchement tes secrets me mettent des bâtons dans les roues… Je perds mon sourire immédiatement. Je n’ai rien dit à voix haute mais mon expression en dit long.

- Ah ok ! Je comprends mieux… Mais c’est étrange car je sentais que Sea me cachait des choses mais à chaque fois que j’essayais de lui en parler, il tournait le sujet pour que ça parte complètement ailleurs… Ҫa faisait déjà trois fois que j’essayais de savoir. C’était donc peut-être toi dont il voulait me parler ! Enfin, j’espère qu’il ne me cache rien d’autre !

Certes, je fais partie des choses dont il voulait lui parler, je n’ai aucun doute là-dessus, mais je pense que ce n’est pas seulement à ce propos. Je suis de tout coeur avec toi Sealiah. Je pense que tu peux avoir confiance, il ne te trahira pas. Je souris légèrement et baisse la tête. Je ne peux pas lui dire que ce n’est pas le cas, le mensonge ne fait pas partit de mes gènes, je dis la vérité tout en la déguisant. C’est la seule chose que je peux faire.

- Pourquoi vous vous évitiez ? Vous étiez fâchez ?

Je soupire et finit par accepter son invitation de m’assoir sur la chaise en face de lui. Je prends place silencieusement, plaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille puis le regarde avec sérieux. C’est le moment de bien choisir mes mots.

- Je pense qu’il t’a parlé du fait qu’il n’a pas eu une vie toute rose et qu’il a fait de nombreuses mauvaises actions. Sâche que je ne lui en veux pas, il avait ses raisons, mais… n’étant pas en accord avec ses choix, c’était très difficile pour moi de lui parler tout en ignorant cela. Nous ne nous sommes fâchés que deux fois en très longtemps. Alors ce n’est pas la raison. C’était juste difficile pour moi de le voir faire et de ne pas pouvoir l’arrêter.

C’est vrai que le voir détruire mes créations m’a longtemps fait souffrir. Il m’a fallu du temps avant que je comprenne que toute la beauté de leur vie est justement parce qu’elle se finit. Si elle ne se finissait pas, ils ne se battraient pas pour leurs rêves, et ne vivrait pas au jour le jour comme maintenant et, bien sûr, ne donnerait aucune importance à leur propre vie. Maintenant que je le comprends, j’arrive à accepter le travail de Sealiah. Je ne l’apprécie toujours pas mais je le reconnais.

Je suis fière de moi. J’ai réussi à lui dire entièrement la vérité tout en respectant la décision de mon frère concernant son secret. Si je continue comme cela, je ne ferais peut être plus de gaffe !

Feat Chaat

Code de Frsoty Blue de Never utopia

________________________



Avec lui:
 


Je parle en : #990033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson

Revenir en haut Aller en bas

Comment sais-tu cela ?! | PV Gaïa S.Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekuen-Seruki :: .: Ecole :. :: Premier à troisième étages :: Infirmerie-
Tu peux modifier le cadre, le bouton du profil masqué et tout le reste juste avec les 4 codes CSS que je t'es mis.